COMMUNIQUE DU CADE

Communiqué de presse de la commission eau du CADE

Comme chaque été, avec  le retour de la pluie, nous assistons à la valse des fermetures préventives  des plages, ce qui irrite, A JUSTE TITRE  les vacanciers.

Ces fermetures prouvent par-dessus tout, les insuffisances de la politique locale dans la gestion des eaux de baignade consistant à accueillir toujours plus de population sans investir dans les infrastructures nécessaires.

Pourquoi les plages sont elles fermées par temps de pluie ?
Cette eau, normalement propre, arrive dans les stations d’épuration (STEP), celles-ci saturent et renvoient dans le milieu naturel (souvent grâce à des émissaires en mer) des eaux usées non traitées.

Notre dernière étude réalisée auprès de 44 médecins révèle pour la première fois l’impact de cette pollution bactérienne sur la santé des pratiquants d’activités nautiques sur la côte basque. Les pathologies infectieuses après  activités nautiques les plus récurrentes sont l’otite externe ou moyenne aigüe, la gastro-entérite et les infections urinaires (cf Sud Ouest du 29 juin 2015   ). Ces données rejoignent celles de la presse scientifique venant d’autres régions. Les germes identifiés sont majoritairement d’origine fécale humaine ou animale.

Nous sommes conscients des limites de notre enquête (seulement 44 médecins) mais elle montre clairement que les dispositifs mis en place pour réduire les pollutions bactériologiques et respecter les nouvelles normes européennes restent insuffisants.

Chaque année ces épisodes infectieux non négligeables ont un coût humain et économique justifiant la poursuite des investissements afin d’assurer une meilleure qualité des eaux de baignades et diminuer les risques pathologiques encourus.
Aussi rappelons-nous les mesures de prévention :
- Ne pas se baigner 48h après une forte pluie, en particulier à l’embouchure des rivières et à proximité des émissaires ;
- Bien se nettoyer après la baignade avec un savon naturel si possible BIO (pas de désinfectant qui fragilisent notre flore protectrice) nettoyer aussi nez gorge oreilles yeux avec du sérum physiologie ou une eau thermale ;
- Eviter de porter des lentilles de contact ;
- Ne pas se baigner si on est porteur de plaies même minimes ;
- Attention aux personnes dont l’immunité est diminuée et aux femmes enceintes, surtout pour les grossesses fragiles.

Le CADE le déplore mais beaucoup d’argent est dépensé pour faire des analyses, (40 personnes 4000 analyses), de la prospection de pollution (Rivages Pro Tech), ou pour déplacer les pollutions (portes à clapets, émissaires en mer) sans traiter le problème à sa source.

Ici, il est de reconnu dans le milieu scientifique, qu’au delà de 28mm de pluviométrie les systèmes d’épuration sont saturés. Ainsi pour éviter ces fermetures de plage deux pôles d’action doivent être pris en compte : une meilleure gestion des eaux de ruissellement pour éviter la saturation des STEP et l’amélioration des systèmes d’épuration.

 

Pour ce premier pôle, trois mesures :

- améliorer les tout-à-l’égoût et faire du séparatif chaque fois que cela est possible ;
- lutter contre l’imperméabilisation des sols (rappelons que les plantes dépolluent gratuitement 24 h/24) ;
- renvoyer directement dans le milieu naturel les eaux de pluies non polluées.

Il existe de plus un consensus sur les mesures à prendre dans le domaine des STEP :

 

- Renforcer les systèmes d’épurations (les STEP sont insuffisantes quantitativement et qualitativement) ;
- Adapter la capacité des STEP au nombre d’habitants (les Equivalents Habitants sont insuffisants en été) ;

- Mieux repartir les STEP sur les territoires pour éviter les points de relevage et les déversoirs d’orage, source de rejets sans traitement des eaux usées dans le milieu naturel.
Ces STEP comprennent actuellement un traitement primaire et secondaire, ajouter des traitements tertiaires permettraient d’atteindre un niveau de traitement de qualité supérieure en éliminant aussi la pollution chimique.

En effet, des solutions existent pour avoir des eaux de « qualité potable » en sortie de STEP : phyto dépollution, filtration par membrane ou osmose inverse…

Ainsi le problème ne vient pas d’une absence de solution mais d’une absence d’investissement de la part des milieux politiques qui s’efforcent de masquer le problème au lieu de s’ attaquer aux causes ce qui permettrait non seulement d’améliorer la qualité des eaux de baignade mais aussi de réaliser des économies sur le long terme.

Rappelons aussi l’absence de transparence puisque que Suez Environnement fait les analyses dont nous ne connaissons pas les résultats et gère les stations d’épuration.

En Angleterre, l’action que mène Surfers Against Sewage est de loin la plus économique et la plus transparente : en accord avec les sociétés de traitement des eaux usées, ils informent les usagers en temps réel lorsque le système d’épuration est saturé et qu’il y a des déversements d’eaux usées dans le milieu naturel.
Conclusion

Tant que ce travail en profondeur ne sera pas fait les plages continueront à être fermées après la pluie donnant une image négative de notre région. Ces fermetures restent une mesure extrême pour préserver la santé des vacanciers mais qui ne prend pas en compte une qualité qui restent médiocre le reste du temps.
A méditer, d’après l’OMS chaque euro investit dans l’eau en rapportera 8 fois plus

Commission eau du CADE : IDEAL, ACE, SEPANSO, Santé Environnement Pays Basque, ZIP Adour, Attac Pays Basque, Ortzadar, Mouguerre Cadre de Vie, Association Comité de soutien aux victimes de Fertiladour,Riverains du Seignanx.

CADE : Collectif d’associations de défense de l’environnement (cade environnement .org)

Communiqué du CADE

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Conférence de Presse de la commission eau du CADE  : résumé

Durant la saison estivale, les plages de la côte basque ont fait parler d’elle.

Bien qu’il y ait une volonté significative de préserver le littoral, jamais la pression n’a été si forte.

Les collectivités sont conscientes de l’enjeu que représente la qualité des eaux de baignades, cependant, tous les moyens nécessaires à cet enjeu ne sont pas mis en œuvre.

 

En effet, cette année, les plages du littoral basque ont fait l’objet de fermetures préventives beaucoup plus importantes qu’en 2012 (voir tableau comparatif des fermetures préventives des plages).

Plusieurs éléments viennent expliquer ce phénomène:

une pluviométrie exceptionnelle : le pays basque a connu cette année des phénomènes pluvieux très importants et il est essentiel de remarquer que les pics de fermetures préventives corrèlent avec ces pics de pluviométrie.

l’application des nouvelles normes eaux de baignade en vue de 2015

 

Après ce constat, lorsque nous étudions le système actuel  il apparaît que le réseau est défaillant car :

Trop d’égouts sont  unitaires : recevant aussi bien les eaux usées que les eaux de ruissellement

Trop de  déversoirs d’orage : «trop-plein» des points bas du réseau : donc quand les pluies sont abondantes, ce mélange  d’eaux usées  est  rejeté directement vers le milieu naturel sans traitement

STEP (stations d’épuration)  défaillance du traitement et station sous dimensionnée en période estivale

 

Il semble que des analyses, réduites à deux paramètres bactériologiques et effectuées  selon un calendrier prévu d’avance, 20 jours dans la saison soient un  jeu de dupe !

En effet il conduit à des  fermetures préventives  pour obtenir une bonne  classification des plages en 2015. Coûteux, ce système    évite de traiter les sources de pollution et génère l’insatisfaction des usagers des plages qui n’ont pas besoin d’analyses   pour constater la mauvaise qualité de l’eau.

La commission eau CADE présente   des analyses  plus complètes et indépendantes

En plus de la spectrométrie de masse effectuée en 2011, nous publions nos dernières analyses qui montrent la présence dans les eaux de baignade de détergents et de matières grasses : cela explique  le mécanisme de formation de ces vilaines mousses que nous voyons trop souvent, mais aussi les disfonctionnements des STEP ,la persistance de microorganismes ou le colmatage des canalisations .

La  commission eau CADE  propose  donc les solutions  suivantes :

Les 4 R : comme pour les déchets : réduire, réutiliser, recycler, responsabilité de tous

Réseaux séparatifs : ou  au moins séparer eaux usées et eaux  de pluie de toitures

Développer  les moyens de traitements des eaux de pluie (individuels ou collectifs)

Lutter contre l’imperméabilisation  des surfaces

Les STEP : doivent être redimensionnées, plus petites et mieux  réparties  sur le territoire pour Limiter les déversoirs d’orage

Le traitement tertiaire doit être  la norme

Retour au bon état écologique de nos rivières : Ripisylve, roselières

Lutter contre le DEMENTELEMENT DU SERVICE PUBLIC : celui doit  assurer par des analyses complètes et indépendantes  l’application d’une bonne gestion  des eaux ,suivant  la directive « cadre eau » et ne pas se restreindre à la seule directive fille « eau de baignade »

Commission eau du CADE : IDEAL, ACE, SEPANSO, Santé Environnement Pays Basque, ZIP Adour, Attac Pays Basque, Ortzadar, Mouguerre Cadre de Vie, Association Comité de soutien aux victimes de Fertiladour, Riverains du Seignanx.

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les Français inégaux devant la baisse de la qualité du sperme

Pour compléter ce triste tableau , rappelons aussi l’ augmentation des malformations des organes génitaux : anomalies de l’abouchement du méat urinaire , absences de testicules ou de pénis …qu’ attendons nous pour agir; encore une nouvelle étude dans 5 ou 10 ans.
La loi LACHAUD ,interdisant ces perturbateurs endocriniens , votée au parlement en 2011 n’ est toujours pas arrivée au sénat.

Article du monde cliquez ICI

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Page Facebook

Venez aimer la page facebook:

https://www.facebook.com/pages/VAGUE-TOXIQUE-Coordination-Santé-Environnement-Pays-Basque/159406310784937

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

laureth

Le Lauryl éther sulfate de sodium ou Laureth sulfate de sodium, est un détergent et surfactant ionique fort, couramment utilisé en biochimie et biologie moléculaire. Petite molécule amphiphile composée d’un corps hydrophobe et d’une tête hydrophile, il désagrège les bicouches lipidiques membranaires par rupture des associations hydrophobes. Il dénature les protéines, sans rompre les ponts disulfures. Il confère aux protéines une charge globale négative.

On le retrouve dans divers produits ménagers (savons, shampooings, pâtes dentifrices etc.). Il est peu onéreux et est un agent moussant très efficace.

Sa formule brute est du type :

R-O-(CH2CH2O)n>SO3Na (avec R = C12-C14).

Structure chimique du laurylsulfate de sodium

Sa formule chimique est CH3(CH2)10CH2(OCH2CH2)nO SO3Na. Le produit commercial est hétérogène, tant au niveau de la longueur des chaînes alkyle (12 étant la classe modale du nombre d’atomes de carbone), qu’au niveau de groupements éthoxyle, où n est la moyenne. L’article commercial le plus fréquent correspond à n=3.

Selon de récents rapports scientifiques sur ses effets à long terme, ce produit pourrait être cancérigène et pourrait dérégler le développement des yeux lors de l’enfance s’il se retrouve en contact avec les tissus de l’appareil visuel[réf. nécessaire]. Le laurethsulfate de sodium, ayant un rôle prépondérant dans la composition des ingrédients actifs des shampoings, est un produit issu d’un processus d’éthoxylation qui le fait passer du côté des alcools. Ce composé est aussi soupçonné d’être cancérogène et pourrait augmenter drastiquement le taux de nitrates dans le sang[réf. nécessaire]. Il pourrait même faire pénétrer du dioxAne dans le plasma sanguin[réf. nécessaire].

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

sodium laureth sulfate proprietés chimiques

Le Lauryl éther sulfate de sodium ou Laureth sulfate de sodium, est un détergent et surfactant ionique fort, couramment utilisé en biochimie et biologie moléculaire. Petite molécule amphiphile composée d’un corps hydrophobe et d’une tête hydrophile, il désagrège les bicouches lipidiques membranaires par rupture des associations hydrophobes. Il dénature les protéines, sans rompre les ponts disulfures. Il confère aux protéines une charge globale négative.

On le retrouve dans divers produits ménagers (savons, shampooings, pâtes dentifrices etc.). Il est peu onéreux et est un agent moussant très efficace.

La formule brute est du type :

R-O-(CH2CH2O)n>SO3Na (avec R = C12-C14).

Structure chimique du laurylsulfate de sodium

Sa formule chimique est CH3(CH2)10CH2(OCH2CH2)nO SO3Na. Le produit commercial est hétérogène, tant au niveau de la longueur des chaînes alkyle (12 étant la classe modale du nombre d’atomes de carbone), qu’au niveau de groupements éthoxyle, où n est la moyenne. L’article commercial le plus fréquent correspond à n=3.

Selon de récents rapports scientifiques sur ses effets à long terme, ce produit pourrait être cancérigène et pourrait dérégler le développement des yeux lors de l’enfance s’il se retrouve en contact avec les tissus de l’appareil visuel[réf. nécessaire]. Le laurethsulfate de sodium, ayant un rôle prépondérant dans la composition des ingrédients actifs des shampoings, est un produit issu d’un processus d’éthoxylation qui le fait passer du côté des alcools. Ce composé est aussi soupçonné d’être cancérogène et pourrait augmenter drastiquement le taux de nitrates dans le sang[réf. nécessaire]. Il pourrait même faire pénétrer du dioxAne dans le plasma sanguin[réf. nécessaire].

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Sodium laureth sulfate et les compoés ethoxylés

Sodium laureth sulfate et les composés éthoxylés

Les composés éthoxylés ne sont pas a priori dangereux en soi. C’est plus leur procédé de fabrication qui est mis en cause. En effet, ils sont fabriqués à partir d’un gaz très réactif, extrêmement toxique, cancérigène et mutagène, l’oxyde d’éthylène. La réaction chimique d’éthoxylation n’est pas douce, en particulier elle met en jeu des températures et des pressions extrêmes et est par ce fait exclue des procédés de fabrication autorisés par certains labels cosmétiques bio.
Après purification, on ne retrouve normalement pas de trace de cette substance intermédiaire dans le produit fini.
Mais ils pourraient toutefois être contaminés au dioxane (1,4-dioxane), qui est une substance irritante, soupçonnée d’être cancérigène (groupe 2B cancérigène possible pour l’homme), et dérivée de l’oxyde d’éthylène.
D’autre part, ils ne sont pas très biodégradables.

Un des membres représentatifs de la famille des ingrédients éthoxylés est le Sodium Laureth Sulfate (SLES), la version éthoxylée du Sodium Lauryl Sulfate (SLS), beaucoup plus agressif pour la peau.
En effet, l’éthoxylation consiste à insérer des motifs -(CH2-CH2-O)- dans une chaine carbonée, en général en grand nombre, ce qui rend la molécule plus grosse : au final elle aura donc beaucoup plus de mal à pénétrer dans la peau.
En contrepartie, comme il est mentionné plus haut, ces molécules sont beaucoup moins biodégradables.

Il existe beaucoup d’ingrédients éthoxylés. Les plus connus sont ceux dont le nom comporte le terme PEG (PolyEthyleneGlycol), suivi ou non d’un nombre qui représente le nombre de motifs.
Sont aussi éthoxylés les nombreux ingrédients dont le nom contient le suffixe   « eth » comme Arachideth, Beheneth, Buteth, Ceteareth, Cetheth, Coceth, Laneth, Laureth, Myreth, Oleth, Pareth, Talloweth, etc…
Le suffixe « -oxynol » (butoxynol, octoxynol, nonoxynol) ou bien le préfixe « hydroxyethyl- » (Hydroxyethylcellulose) désignent aussi des ingrédients éthoxylés.
Enfin, il faut ajouter à cette liste les Polysorbates, les Quaterniums, les Polysilicones et les Diméthicone Copolyols.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Quaternium / biocides

LES BIOCIDES  ex

Quaternium

Pour conserver ,

On a souvent besoin de diminuer le nombre de bactéries et de micro-organismes présents . Ceci peut être effectué avec des biocides= désinfectants : ce sont des produits chimiques qui sont toxiques pour les micro-organismes.

Malheureusement , si certains sont dangereux , beaucoup sont  très utiles , car  à l ‘ origine des chaines alimentaires

Il y a différents types de biocides, certains ont un large champ d’actions (ils ont des effets sur beaucoup de types de micro-organismes ) d ‘ autres sont plus sélectifs . On peut distinguer les agents oxydants et les agents non-oxydants.

Agents oxydants :

Chlore
Dioxide de chlore
Chloro-isocyanurates
Hypochlorite
Ozone

Agents non-oxydants:

Acroléine
Amines
Produits phénoliques chlorés
Sels de cuivre
Composés organo-souffrés
Sels d’ammonium quaternaire

Les sels d’ammonium quaternaire (quaternium) sont des composés chimiques constitués en général d’un atome d’azote substitué par 4 groupes comportant entre 8 et 35 atomes de carbone.
ils se   lient sur des sites de la membrane cellulaire et  provoquent  la mort de la cellule par tension sur cette membrane. En diminuant la perméabilité de la membrane, ils peuvent aussi stopper les flux de composés dans la cellule, conduisant aussi à la mort cellulaire
L’utilisation des sels d’ammonium quaternaire est limitée car ils peuvent interagir avec l’huile lorsqu’il y en a et former de l’écume.
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Lanoline

Lanoline ou cire de laine

Nom scientifique : Lanolin

Description : Pâte jaune obtenue à partir du suint de la laine de mouton, la lanoline, permet de mélanger l’eau à l’huile et a un fort pouvoir graissant. Ce produit naturel peut avoir une toxicité aigue à type d eczéma ,pour les personnes qui y sont allergiques (excipient à effet notoire ).Mais la lanoline est par exemple utilisée dans les crèmes pour femmes allaitantes .et les cosmétiques biologiques

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire